Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor
tests
King's Bounty II

Voici notre test de King's Bounty II

King's Bounty 2 introduit de nouveaux éléments à la série, mais tous ces changements ne sont pas forcément les bienvenus.

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ

Il y a assez peu de jeux que nous attendions aussi impatiemment que cette suite de King's Bounty. En comptant le temps que nous avons passé sur le jeu original, les spin-offs apparus dans les années 2000 et Heroes of Might & Magic, on a dû passer plusieurs centaines d'heures, captivés par l'univers du jeu. Le sequel promet d'emmener la série dans une nouvelle direction, voire même une nouvelle dimension.

HQ

Pour ceux qui n'ont jamais joué à King's Bounty, on va vous faire un petit résumé. Le concept derrière les jeux c'est de combiner un jeu de rôle à un jeu de stratégie en tour par tour. Le joueur incarne un héros dans un monde fantastique assez générique. Il commande une légion de soldats et de créatures qui se battent pour lui car le héros ne met pas les pieds sur le champ de bataille. C'est son armée qui fait le sale boulot. Ce sont dans les villes et villages de ce monde que le joueur acquiert plus d'unités pour accroître la taille de son armée.

Les jeux précédents étaient en deux dimensions (même si le moteur était en 3D) et on jouait en vue du dessus. Dans King's Bounty II, c'est de la vue en troisième personne, à l'exception des batailles qui se jouent toujours en vue du dessus et en tour par tour. En revanche, on explore le monde en temps réel, ce qui permet au joueur de trouver des trésors et de compléter certaines quêtes. Au premier coup d'œil, on pourrait confondre King's Bounty 2 avec un jeu de la série Gothic.

Ceci est une annonce:
King's Bounty IIKing's Bounty II

Cette nouvelle perspective possède ses avantages et inconvénients. Les villes et les villages sont plus vivants. En revanche, l'action du jeu s'en voit aussi ralentie. Il y a beaucoup de dialogues et de cinématiques qui nous sortent du jeu. De plus, les trésors qu'on peut trouver dans ce monde sont assez quelconques. La plupart du temps, on trouve de la camelote inutile qui peut uniquement être vendue à des marchands. Les pièces d'équipement, les sorts et l'argent sont rares.

Ce n'est pas tout. Si les graphismes des précédents jeux sont encore potables aujourd'hui, on ne peut que constater la laideur du moteur du jeu de King's Bounty II. On se croirait sur un jeu conçu pour la Xbox 360. On remarque aussi que le budget du jeu devait être assez modeste avec le doublage qui est particulièrement médiocre. En plus de ça, l'interface n'a vraiment pas bien été pensée même si des boutons raccourcis ont été implémentés pour nous simplifier la vie. Il faut s'y habituer mais on finit par y arriver.

Fort heureusement, le jeu en lui-même est très amusant. Comme on l'a déjà évoqué, les batailles fonctionnent toujours de la même manière. Elles ne sont pas déclenchées aléatoirement et on y accède à certains endroits de la carte comme dans les jeux précédents. Le système de tour par tour est excellent. Les soldats possèdent des capacités spéciales qui leur sont propres et qui peuvent être utilisées une à deux fois par bataille en fonction de sa durée. Les sorts et les capacités du héros peuvent aussi être utilisés une fois par tour.

Ceci est une annonce:

Dans l'ensemble, il n'y a pas vraiment de différences en ce qui concerne les batailles par rapport aux jeux précédents et c'est une bonne chose. Bizarrement cependant, il y a moins de combats qu'avant et les combats sont plus difficiles. Battre en retraite est recommandée ici mais au début du jeu car les vagues de monstres peuvent rapidement submerger un héros qui manquerait de préparation.

King's Bounty IIKing's Bounty II

C'est aussi pendant les batailles qu'on trouve ce qu'il y a de plus difficile dans le jeu car on peut se retrouver coincé. Si vous perdez une bataille, votre héros reste en vie mais il doit rassembler une nouvelle équipe pour continuer à se battre. S'il n'a plus d'agent et si toutes les quêtes disponibles ont déjà été complétées, c'est plus ou moins terminé pour vous.

Vous pourrez bien évidemment charger une sauvegarde précédente mais on peut se retrouver avec une armée trop faible pour participer aux batailles et avec des fonds trop insuffisants pour les investir dans votre armée. Ça devient très vite un problème car les batailles bloquent certains passages qu'il faut explorer. La seule solution sera de recommencer. Le jeu possède cette qualité un peu à l''ancienne qui n'est pas un problème en soi, mais qui pourra décourager les joueurs débutants. King's Bounty 2 est un jeu difficile qui ne pardonne pas le joueur en cas d'erreur de sa part.

Ceci est une annonce:

La principale qualité du jeu est toujours présente malgré les changements. King's Bounty 2 reste un jeu extrêmement addictif peu importe le temps qu'on a déjà passé dans le jeu. Pour progresser dans l'aventure, il suffit de se diriger vers le prochain combat ou le prochain lieu. Il s'agit bel et bien d'un jeu King's Bounty et c'est assez étonnant le nombre de défauts qu'on est prêt à lui pardonner parce que le jeu reste incroyablement divertissant.

King's Bounty II est donc assez étrange. C'est à la fois la suite qu'on attendait, mais ce n'est pas du tout le jeu qu'on espérait. Il était clair que la série avait un grand besoin de renouveau et le produit final n'est pas mauvais dans son état actuel. Cependant, il y a beaucoup de choses à revoir, mais on pense qu'il y a toujours de la place aujourd'hui pour un jeu de stratégie amusant et old-school comme celui-ci.

King's Bounty II
07 Gamereactor France
7 / 10
+
Les batailles sont stimulantes. Un jeu très addictif. Beaucoup de choses à faire et d'endroit à explorer...
-
Le moteur du jeu est vilain. L'interface est maladroite. C'est parfois un peu trop lent...
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant