Français
Gamereactor
Videos
Helldivers II
HQ

Gaming Gossip: Épisode 14 - Helldivers II peut-il se remettre de la récente débâcle du PSN ?

Nous discutons des événements loufoques qui se sont déroulés au cours du week-end et de la façon dont cela brosse un tableau et mène à d'autres conversations sur d'autres pratiques utilisées dans l'espace des jeux vidéo.

Audio transcriptions

"Bonjour à tous et bienvenue à notre 13e ? 14e épisode, peut-être 15e, d'un épisode de Gaming Gossip.
Aujourd'hui, comme vous pouvez le constater, c'est un épisode vraiment spécial parce que nous nous sommes vraiment lancés dans la production en direct et que tout se passe très bien.
Nous sommes tous très heureux parce que nous avons travaillé dur pour en arriver là, mais ça a l'air super et ça marche bien."

"Alors, comme d'habitude, c'est tout le casting des méchants garçons qui est ici aujourd'hui.
Il y a moi, Ben, Alex et Dav.
Et aujourd'hui, bien sûr, nous devons parler de la grande sorte de chose qui se passe dans l'espace de jeu ces derniers temps, Il s'agit de l'énorme débâcle qui s'est produite avec Helldivers II."

"Alex et moi sortons d'un long week-end férié au Royaume-Uni et tout cela s'est passé pendant le week-end.
Alors, c'est vraiment très frais et très sauvage.
Alex, c'est toi l'expert en Helldivers parmi nous trois.
Alors, fais-nous un résumé."

"Je pense que oui.
J'y joue beaucoup, pour être honnête.
Exactement, exactement.
Alors, fais-nous un résumé.
Que s'est-il passé ici ?
Qu'est-ce que c'était que cette débâcle avec Helldivers II ?
C'est le plus gros cafouillage et je suis connu pour mes extrémités, je dirais."

"Je n'arrive pas à trouver le mot de comme...
Exagérations .
Des exagérations, oui.
Pas les extrémités, juste parce que j'ai l'impression que je pourrais aller dans le mauvais sens."

"Je suis connu pour mes exagérations ici, sur Game Reactor.
Mais s'agit-il de la plus grosse erreur depuis Fallout 76 ?
C'est vraiment mauvais.
C'est vraiment mauvais."

"Et c'est vraiment mauvais.
Parce qu'au début, tu te dis, oh, inscris-toi sur PSN.
C'est très bien.
C'est comme si tu t'inscrivais à Blizzard ou à Xbox par le biais d'autres choses."

"C'est ennuyeux.
Mais si tu pleures à cause de ça, comme...
Et puis tu découvres que PSN signifie que 100 pays et plus n'auront pas accès au jeu.
Là où le jeu était déjà disponible aussi."

"Cela vaut la peine d'être dit.
Là où il était déjà disponible, il sera retiré de leur compte Steam.
Et seulement, genre, deux jours après l'annonce, Steam a dit, ouais, on va rembourser vos jeux.
Les développeurs ont dit aux gens d'aider à évaluer Bomit."

"Pour faire passer le message à Sony.
Tu as reçu 300 000 critiques négatives en l'espace de quelques jours.
Tu as eu des gens qui ont perdu la foi en quelque chose comme le jeu.
Honnêtement, c'est possible."

"Je sais que nous sommes toujours d'accord pour dire qu'un jeu multijoueur n'a pas gagné le titre de Jeu de l'année.
Parce qu'on ne compte pas les gâteaux de Bald.
C'est une coopérative.
Mais, un jeu axé sur le multijoueur n'a pas gagné le titre de jeu de l'année, je crois, depuis Overwatch aux Game Awards."

"Vraiment, je pense que Helldivers 2 aurait pu être en lice pour ce prix.
C'est le genre de phénomène que l'on retrouve dans tous les jeux.
Il a attiré tant de gens vers quelque chose qui ne semblait pas devoir être si important au départ.
Et maintenant, tu viens d'en faire une grosse bouchée."

"En ce qui concerne la perception qu'en ont les gens.
Les critiques sont encore mitigées dans l'ensemble.
Même si beaucoup de gens ont changé d'avis maintenant que Sony a fait volte-face.
Mais c'est comme si on se demandait pourquoi on faisait ça."

"Pourquoi le ferais-tu ?
Parce que tu ne connais pas le PC.
C'est donc la grande question, n'est-ce pas ?
Oui.
C'est donc la grande question qui se pose."

"Ce n'est pas nécessairement ce qui s'est passé ici.
Parce que tout cela s'est déjà produit, n'est-ce pas ?
Oui, tout cela a été fait.
Tout a été fait."

"L'histoire du réseau PSN a été incorporée.
Tout le monde l'a détesté.
Ils ont partagé leurs opinions sur le sujet.
Les jeux ont suscité des réactions massives."

"Ils ont en quelque sorte dit, nous ne le ferons pas.
Mais il y a encore une sorte de, les effets de cela en ce qui concerne le jeu n'est toujours pas accessible dans certaines régions où PSN n'est pas disponible.
Et tout ça.
Et aussi, les gens qui ont remboursé, qu'est-ce qu'ils vont faire ?
Est-ce qu'ils vont le rembourser ?
Mais la question est de savoir si Helldivers 2 peut s'en remettre ?
Parce que c'est l'une de ces situations où je suppose que les joueurs seront toujours satisfaits des développeurs."

"Ils apprécient toujours Helldivers 2 et ne détestent pas Arrowhead pour autant.
Mais ce genre de situation crée une énorme méfiance entre les joueurs et Sony.
Parce que Sony est le grand méchant dans cette situation.
Alors, Helldivers 2 peut-il s'en remettre ?
Ou bien ce jeu va-t-il avoir en permanence cette sorte de petit astérisque à côté de lui ?
Par exemple, oui, c'est un super jeu."

"Je ne pense pas que ce soit le cas.
Mais fais attention.
Oui, il peut se rétablir.
Définitivement.
Je pense que cela constitue également une campagne de marketing très intéressante pour le jeu, en fait."

"Je ne pense pas qu'il y aura un retour de bâton à long terme.
Je pense que beaucoup de gens qui ne connaissaient pas vraiment le jeu jusqu'à présent ont appris à le connaître.
Et je pense que la communauté a l'impression que c'est un triomphe par eux et pour eux.
Ils vont donc continuer à jouer."

"Et comme tu le dis, ce n'est pas une question de studio, qui d'ailleurs, le PDG du studio a vraiment su gérer ça par rapport à Sony XX.
Donc, je pense qu'il était actif, il était en direct, il était réactif dans le bon sens, il faisait les bonnes blagues.
Et je pense que tout cela est bon pour le jeu.
Et la communauté a l'impression que c'est bon pour elle aussi."

"Et même le méchant Sony peut en quelque sorte voir l'avantage de tout ce qui s'est passé.
En même temps, comme l'a dit Alex, c'était un peu extrême.
Et je pense que ce n'était qu'une vague.
Et beaucoup de joueurs actuels verront cela comme une vague ou quelque chose qui n'a pas vraiment d'impact sur la vie quotidienne de ce jeu."

"Je pense qu'il sera présent aux Game Awards, comme tu le dis.
Et au passage, n'oublie pas qu'il faut être deux.
Je sais que ce n'est pas un vrai jeu multijoueur, mais c'était multijoueur.
C'était un jeu coopératif."

"C'est marrant, parce qu'à bien des égards, les deux mois, trois mois ou peu importe ce que ça a été pour Helldivers 2 depuis qu'il est sorti, ont été en quelque sorte une simulation et une préparation des joueurs à cette situation.
Cela fait des mois qu'ils se battent à travers la galaxie pour la démocratie.
Et maintenant, tout d'un coup, c'est comme si on voulait le faire pour de vrai."

"Nous avons besoin de ton aide pour lutter pour la démocratie.
Abattez ce seigneur exécutif maléfique.
C'est donc une situation vraiment déconcertante.
Mais cela pose aussi la question de savoir comment PlayStation et Sony vont aborder leurs futures exclusivités PC et ce genre de choses."

"Pas les exclusivités PC, mais les lancements PC.
Le lancement le plus important est celui de Ghost of Tsushima.
Parce que c'est la version Legends qui arrive sur PC, bien sûr, avec l'élément multijoueur.
Je crois que Sony a déjà dit qu'il y aurait un accès PSN ou une exigence PSN pour ce jeu."

"Donc, tu sais, c'est ce qu'il y aura en premier lieu.
Alors, est-ce qu'on peut s'attendre à ce que ce genre de situation ait un impact sur le succès de Ghost of Tsushima sur PC ou pensez-vous que tout ira bien ?
Non, je pense que cela ne se reproduira que si nous nous retrouvons dans la situation de Helldivers 2, où Sony lance quelque chose qui n'a pas vraiment l'air d'être..."

"Helldivers 2 ne se sent pas lié à Sony comme le fait Ghost of Tsushima.
Ces jeux d'histoire, ces jeux très agréables visuellement qui se concentrent sur l'histoire et sont très cinématographiques sont toujours dans les cordes de Sony.
Alors que Helldivers 2 donne l'impression d'être un produit fabriqué par quelqu'un d'autre que Sony a poussé et publié."

"Je pense donc que c'est la raison pour laquelle les gens se sont autant accrochés à ce jeu et qu'ils se sont vraiment défendus.
Parce qu'on n'a pas l'impression que...
Avec Ghost of Tsushima, tu peux toujours jouer au solo, d'ailleurs, sans le PSN.
C'est seulement pour le multijoueur que tu as besoin du PSN."

"Donc, je ne suis pas sûr des ventes sur ce point.
Nous verrons bien, je suppose.
Je pense que beaucoup de gens voudront y jouer.
Peut-être autour des chiffres de Spider-Man."

"Pas comme God of War, je ne pense pas.
Mais pour en revenir à Helldivers, je pense qu'il s'agit d'un jeu vraiment unique à bien des égards.
En ce sens que, comme tu le dis, il demande aux gens de travailler ensemble sur quelque chose.
On a créé une communauté vraiment unie en l'espace de trois mois."

"Et Sony a décidé de se lancer : et si on s'attaquait à cette communauté ?
Et cela s'est avéré être le plus grand coup dans le pied que nous ayons vu depuis très, très longtemps.
Depuis très, très longtemps.
Mais le fait est qu'un joueur de Helldivers 2 n'est pas forcément un fanboy de Sony."

"Alors que beaucoup de gens qui vont peut-être chercher, genre, on va prendre n'importe quel jeu que Sony sort comme son prochain jeu narratif, super haut en graphisme, super haut en cinématique.
On va juste le prendre parce que c'est la prochaine exclusivité de Sony.
Alors que Helldivers est une bête à part entière qu'on ne reverra peut-être pas avant un petit moment, au moins."

"Tout à fait. Et Ghost of Tsushima, c'est aussi tout le battage médiatique autour de la suite.
Je pense donc, comme tu l'as dit, que ce sera un jeu narratif, sur le plan narratif.
Il est axé sur la narration.
Et le multijoueur est intéressant."

"Mais ça ne va pas construire une telle, comprenez ce que je dis, une telle communauté bruyante autour de lui.
Parce qu'il ne s'agit pas du tout de cette expérience.
Et puis les gens seront enthousiasmés par le nouveau jeu.
Et il sera intéressant de voir si ce jeu sortira en même temps sur PC."

"Parce qu'étant donné le timing, je pense que cela pourrait se produire pour la toute première fois pour une expérience cinématographique pour Sony.
Mais pour en revenir à ton point de vue, Ben, je pense que Sony a tiré quelques leçons de ces expériences.
Mais en même temps, je pense qu'ils n'ont pas l'habitude de s'adresser à la communauté comme le fait, par exemple, Xbox."

"Ils sont vraiment dans cette sorte de va-et-vient avec la communauté.
Et ils étaient là avant en termes de jeux à service en direct, de Xbox Live, de communautés, de multijoueurs d'abord, etc.
Et je pense que cette fois-ci, pour ces deux raisons, ce n'est pas un vrai pitch de première partie, comme quelque chose qu'ils ont produit eux-mêmes, ils n'ont pas pu contrôler autant la communication."

"Et aussi leur, je ne dirai pas incapacité, mais le fait qu'ils n'avaient pas l'habitude de faire ça avant.
Je pense qu'ils vont tirer des leçons, peut-être faire quelques mouvements au niveau des personnes chargées des relations publiques et de la gestion de la communauté, etc.
Mais nous verrons bien. Comme l'a dit Alex, quand allons-nous assister à quelque chose de similaire ?
Quand allons-nous avoir droit à un jeu basé sur la communauté pour la PS5, puis pour le PC ?
Je ne pense pas que ce soit pour bientôt."

"Moins en cette année d'incertitude et de rétropédalage sur les grands projets.
Donc probablement un an ou plus dans le futur.
Il est tout de même fascinant de constater que Sony n'aurait pas pu choisir une plus mauvaise communauté pour s'y attaquer.
De toutes les communautés de jeux qui auraient pu lancer un combat, Helldivers n'est pas celle qu'il faut."

"C'est le seul jeu contre lequel tu ne veux pas faire ce genre de choses parce que tu l'as préparé à cela.
C'est donc une situation vraiment ironique et hilarante à bien des égards.
Mais en même temps, tu ne peux pas t'empêcher de nier qu'il s'agit d'une réaction un peu excessive.
Je pense que pour les gens qui perdent l'accès au jeu en général avec le PSN qui n'est pas disponible dans certaines régions et des choses comme ça, c'est complètement hors de question, c'est faux."

"Sony doit s'interroger sur la façon dont elle gère cette situation de différentes manières.
Mais pour les régions où le PSN est disponible, il faut s'inscrire.
Cela se produit avec des tas de jeux différents. C'est quelque chose que nous voyons un nombre incalculable de fois.
Ce n'est donc pas vraiment une situation monumentale."

"Peut-être qu'ils auraient pu l'attaquer d'une manière différente.
Peut-être que ce n'est pas obligatoire, mais si tu veux t'inscrire sur PSN, on te donnera un cosmétique gratuit ou quelque chose comme ça.
Quelque chose de petit comme ça pour encourager les joueurs.
Mais oui, la façon dont ils ont procédé est vraiment déconcertante."

"Oui, mais je veux dire, je crois que c'était dans le dernier épisode sur les ragots de jeux, nous avons parlé de la nécessité de cette mesure, en parlant du PC Master Race, il est nécessaire de se connecter à certains services en direct des éditeurs pour jouer à leurs jeux sur PC.
Par exemple, l'autre jour, je testais ce nouvel ordinateur portable de jeu avec Avatar New Frontiers d'Ubisoft."

"Et tu télécharges le jeu sur l'Epic Store, et si tu veux y jouer, tu dois te connecter avec ton compte Ubisoft.
Il n'y a donc rien de vraiment nouveau.
Et sur PC, encore une fois, regarde notre épisode précédent sur la Master Race PC, et Alex va être furieux à ce sujet.
Mais il faut vraiment que tu fasses ça."

"En fait, sur les consoles aussi, mais tu as la plateforme physique et pas les différentes plateformes numériques comme Steam et Epic Games, etc.
Donc c'est déjà arrivé, donc toute l'agitation vient, comme tu le dis, du fait d'arriver sur PlayStation puis sur PC et de mal faire les choses.
Mais les gens ont l'habitude de faire ça aussi, donc je ne pense pas que ce soit tant que ça."

"Je peux te surprendre, Dav ?
Oui, s'il te plaît.
Je suis d'accord avec toi. Je suis tout à fait d'accord avec toi.
Pas question."

"Je suis entièrement d'accord avec toi.
J'ai été licencié. Je n'ai plus besoin d'être présent dans cette émission.
Non, je suis d'accord avec vous deux.
Je pense que ce qui s'est passé, c'est que la plupart des gens étaient comme, Je ne veux pas avoir à me connecter au PSN, et ils invoquent l'excuse que Sony se fait pirater tout le temps."

"Mec, j'ai donné mon adresse à l'application Taco Bell l'autre jour, et je ne sais même pas pourquoi elle la voulait.
Mais tout sait où tu vis, où tu fais ce que tu fais.
Tes données font toujours l'objet d'une violation.
Il y a eu de nombreux procès devant la Cour suprême des États-Unis à propos de Facebook qui faisait exactement cela."

"Et devine quoi ? Toutes les audiences du Sénat, pas les procès de la Cour suprême, les audiences du Sénat de Facebook disant, oui, nous prenons vos données.
Et puis ils se retournent et disent, TikTok, pourquoi donnez-vous les données des gens à la Chine ?
Alors tes données ont disparu. Tu n'es plus en sécurité.
Désolé, c'est la vie."

"C'est un point plus large. C'est la chose.
Et oui, tu ne veux pas de grosses violations de données où tu pourrais perdre des comptes bancaires et des choses comme ça.
Non, non, non.
Les informations personnelles des gens. Tu ne veux pas de ça du tout."

"Mais sinon, c'est là, comme tu le dis.
Soit tu payes, soit tu me donnes tes données, et personne ne paye.
Et donc aussi, la Xbox et Blizzard et Ubisoft et Epic Games et même Steam exigent tous que tu sois connecté.
Steam est quelque chose pour lequel tu dois être connecté."

"Tu dois avoir ton compte Steam avec toi.
Ce n'est plus comme avant où tu avais ton disque.
Même à l'époque, pour Games for Windows Live, qui s'en souvient, il fallait s'inscrire.
Donc la possibilité d'avoir un compte, c'est juste des gens qui sont idiots."

"Et je pense que ce qui s'est passé, c'est qu'ils ont découvert que le PSN n'était pas disponible partout grâce à un pauvre Lituanien qui s'est dit , Je ne peux plus y jouer.
Et c'est à ce moment-là que l'on se rend compte que c'est justifié.
Nous allons donc nous concentrer sur ce point, puis nous nous calmerons sur le fait que nous n'avons pas vraiment envie de nous connecter."

"Parce que je pense que si c'était une chose, comme tu le dis, Ben, comme, oh, si tu te connectes au PSN, tu auras une cape cool.
Les gens intimideraient les gens avec cette cape de toute façon.
Ce sera cette cape avec les statistiques, avec les critiques négatives.
Cette cape, c'était un truc."

"Cette cape était une chose.
C'était très intelligent de la part du PDG.
Ils auraient donc pu faire quelque chose comme ça et l'intégrer ensuite.
Mais si ça avait été juste comme : PSN est optionnel, ça te donne un bonus."

"Ou bien PSN est présent dans le monde entier et les gens continuent de s'indigner, je ne pense pas que ça serait allé aussi loin.
Parce que ce n'est pas le cas, ce n'est pas si important.
Tu dois déjà t'inscrire à tellement de choses.
La seule raison de ce succès est qu'il a empêché les gens de se connecter, ce qui, comme nous l'avons dit, est totalement injustifié."

"Tu ne peux pas faire payer un jeu à quelqu'un ou amener quelqu'un à acheter un jeu et le lui retirer deux mois plus tard.
Même si tu leur donnes le remboursement, ça ne se sent pas, c'est un exemple effrayant de la façon dont tu peux le faire, Je crois que Jonas a écrit un article à ce sujet, sur les jeux numériques par rapport aux jeux physiques."

"Et sur le fait qu'aujourd'hui, nous ne possédons plus autant nos jeux qu'avant.
Nous n'avons plus vraiment le contrôle de, ouais, j'ai le disque.
Si j'ai le disque, j'ai le jeu.
Si tu les as téléchargés et que soudain le public décide, hé, je ne travaille pas là-dessus."

"Un vieil exemple que j'ai, c'est un jeu qui s'appelle Nosgoth.
Je ne sais pas si quelqu'un a déjà entendu parler de Nosgoth.
C'était un jeu de 4v4 avec des vampires contre des chasseurs de vampires.
C'était vraiment bien."

"Un jour, le développeur qui a reçu beaucoup d'argent sur Kickstarter a dit, vous savez quoi, vous vous plaignez trop des notes de patch.
Je n'en ai plus rien à faire.
Arrête tout le jeu.
Ne peux plus le télécharger."

"On ne peut plus y jouer.
Rien à faire.
Cela peut donc se produire.
Cela peut arriver de nos jours.
Et c'est vraiment bizarre."

"Et je pense que cette histoire des Helldivers est la seule chose qui restera dans l'esprit des gens, c'est que ça peut se reproduire.
Penses-tu que cela peut...
Au fait, je suis très heureuse de...
Nous sommes d'accord pour nous mettre d'accord, n'est-ce pas ?
Mais penses-tu que cela puisse être réglementé d'une manière ou d'une autre ?
L'exemple que tu viens de donner, tu sais, les lois et les administrations peuvent vraiment se pencher sur la question."

"Parce que ce que nous achetons, ce sont essentiellement des contrats pour jouer à des choses numériques.
Certains d'entre eux sont des services, d'autres des jeux complets pendant un certain temps.
Mais alors personne ne lit le texte plus petit.
C'est une chose très difficile à dire parce que même si tu peux pointer du doigt l'industrie cinématographique et dire qu'elle a clairement pris les choses en main, il n'y a pas de raison de s'inquiéter."

"Comme, ouais, tu sais, personne ne fait de VHS de nos jours.
Mais si tu as un magnétoscope VHS, tu peux encore regarder des cassettes.
Il y a encore une chose claire que tu peux faire.
Le problème avec les jeux, c'est qu'ils se cassent."

"Mises à jour.
Et, oui, s'ils se cassent et qu'ils ne sont pas réparés, peu importe que tu aies encore accès au jeu s'il ne fonctionne pas.
Oui.
Comme, un très médiatisé en ce moment est Call of Duty Modern Warfare, comme, le 2019, qui est, comme, criblé de problèmes et de bugs en ce moment parce que Activision n'ont pas d'intérêt à le réparer."

"Parce qu'ils ont d'autres Call of Duties sur le marché.
Mais il y a d'autres jeux plus anciens qui ne sont pas mis à jour.
Par exemple, prenez un jeu de Bethesda.
Dans quel état se trouveraient certains de ces RPG de Bethesda s'ils n'étaient pas soutenus par des mods et si les membres de cette communauté passionnée ne cessaient de les améliorer et de les mettre à jour ?
Comme, tu sais, ou, en fait, avec Bethesda, comme, rééditer ces jeux."

"Il est facile de dire que certains de ces jeux plus anciens ne sont plus disponibles sur les plateformes actuelles.
Mais ça aurait pu être Skyrim.
Comme, les gens pourraient encore ne pas avoir l'opportunité de jouer à Skyrim aujourd'hui s'il n'y avait pas des choses comme Batcompat et les différentes éditions du jeu.
Sans parler des mods."

"Oui.
Et les mods, oui.
C'est donc une chose très difficile à dire.
De plus, tu sais, tu fais entrer dans l'équation les différents systèmes juridiques des différents pays."

"Tout à fait.
Je pense que pour les pays du premier monde comme le Royaume-Uni, l'Espagne, l'Amérique, etc.
C'est probablement un sujet de conversation qui serait entendu et potentiellement discuté.
Mais pour les petits pays, je ne serais pas surpris que ce ne soit même jamais..."

"Et même là, ce serait très différent entre les États-Unis, l'Union européenne et le Royaume-Uni.
Oui.
Tu viens de mentionner trois régions qui auraient des différences, disons-le comme ça.
C'est donc une conversation très intéressante, vraiment, qui en découle."

"Et puis aussi, je veux dire, avec les Helldivers en particulier, vous avez la chose supplémentaire à mettre sur le gâteau, vraiment, qui est l'exigence d'être toujours en ligne.
Qu'est-ce que ça peut faire si tu ne trouves pas de copie de Helldivers 2 ?
Si tu en trouves une et que tu démarres le jeu, il n'y a pas de service, donc tu ne peux pas y jouer de toute façon."

"Il y a donc beaucoup d'éléments en mouvement dans le domaine de la préservation des jeux.
Et je ne pense pas qu'il s'agisse nécessairement d'une conversation à laquelle nous allons trouver une réponse de sitôt, ce qui est vraiment déconcertant.
L'émulation est clairement l'une des meilleures façons d'avancer, mais dans certains cas, l'émulation n'est pas toujours légale."

"C'est donc une situation déconcertante, à laquelle Helldivers ouvrira un peu plus la porte, car on n'en parle pas assez, je dirais.
Mais je ne sais pas.
Alors, comme dernière question, en quelque sorte pour conclure.
Alex, tu es notre représentant Helldivers, notre expert, à bien des égards."

"Et Rafa derrière la caméra ici aussi, je crois.
Et Rafa. Rafa est un grand représentant des Helldivers.
Un pro Helldivers.
Quelle est la prochaine étape pour les Helldivers ? Que va faire Arrowhead à partir de maintenant ?
L'obligation de guerre polaire, bébé."

"Il y a une nouvelle obligation de guerre cette semaine. Je n'ai pas assez de super crédits pour l'acheter.
L'appel à... Je n'ai jamais mis mon portefeuille dans Helldivers pour les super crédits.
Mais la suite, c'est qu'ils continuent probablement comme si de rien n'était, je dirais.
Je pense qu'Arrowhead n'a pas besoin de s'excuser pour quoi que ce soit, et je pense que beaucoup de gens le comprennent."

"Parce qu'en fin de compte, c'est Sony qui leur a demandé de faire quelque chose.
Ils ne peuvent pas vraiment... Ils ont les mains liées.
Et tout ce qu'ils ont pu faire, c'est cette espèce de petite résistance du community manager qui dit , Hé, peut-être que tu devrais laisser une mauvaise critique si tu le peux."

"Parce que ça permettra au moins à Sony de savoir que tu ne toléreras pas ça.
Parce que si les développeurs s'adressent à Sony en disant : "Les joueurs ne supporteront pas ça.
Sony dira : "Eh bien, les joueurs feront ce qu'ils voudront.
Ce ne sont que des drones. Ils vont juste faire tout ce qu'on leur dit."

"Pour ce genre de choses, il faut que les joueurs se rebiffent.
Je pense que la plupart des gens... Il y a les gens de mauvaise foi qui ont harcelé les développeurs tout au long de cette histoire.
Je pense donc qu'il faut espérer que les développeurs prennent un peu de repos.
Je ne sais pas ce qui va suivre."

"Je pense qu'il y a... Comme je l'ai dit, continue comme si de rien n'était.
Parce qu'ils prévoient toujours de nouveaux contenus pour Helldivers.
C'est ce qui rend ce jeu si amusant à jouer et à regarder.
Il se passe toujours quelque chose."

"Et il y a toujours une sorte de petit bout de guerre.
La narration est vraiment intelligente.
Il y a juste un gars qui dit : "Ouais, il y a plus de bots ici aujourd'hui".
Alors, désolé, tu vas devoir risquer ta vie et apprendre une fois de plus."

"Le moment où l'on pensait que tout le monde était mort.
Ils sont de nouveau de retour avec une vengeance.
Alors oui, continue comme si de rien n'était.
Je ne pense pas qu'ils aient besoin de faire quoi que ce soit du genre : Oh, je suis vraiment désolé, les gars."

"Nous sommes vraiment, vraiment désolés.
Voici 10 millions de super crédits pour vous tous.
Je ne pense pas qu'ils aient besoin de faire ça.
Ce serait bien s'ils le faisaient."

"Parce que, tu sais, de nouveaux bons de guerre.
Mais sinon, c'est comme d'habitude, je suppose.
Et c'est la meilleure chose que l'on puisse vraiment dire.
Nous serons de retour avec notre 15e épisode spécial."

"Mais le numéro 15 n'a rien de vraiment spécial.
Nous serons donc de retour avec notre 15e épisode de Gaming Gossip la semaine prochaine.
Il se pourrait, alerte spoiler, qu'il soit question de backlogs.
Nous allions parler des arriérés aujourd'hui."

"Mais nous l'avons repoussé.
Nous avons repoussé l'épisode en souffrance.
Tout tourne autour de ça.
Remettre tout à plus tard."

"Nous ne ferons jamais l'épisode de l'arriéré.
Nous te dirons .
À chaque épisode, nous vous dirons que le prochain sera l'épisode du carnet de commandes.
Nous te faisons du teasing."

"Il faut le teaser comme l'annonce de l'annonce.
Elle interviendra au cours de cette année fiscale.
Nous pouvons vous le promettre.
Nous pouvons dire à nos investisseurs que l'épisode de Gaming Gossip sur les arriérés sera annoncé au cours de l'exercice."

"Nous ne savons pas si nous allons le filmer.
Nous ne savons pas quand cela aura lieu.
Mais cela va être annoncé sans date précise au cours de cette année fiscale, avant avril 2025."

"Alors, reste à l'écoute.
C'est la meilleure chose que tu puisses me dire.
Ceci est l'épisode 14 de Gaming Gossip.
Alex, Dav, comme toujours, c'est un plaisir."

"On se retrouve tous pour la prochaine émission.
Prenez soin de vous, tout le monde.
Au revoir."

Interviews

More

Vidéo

More

Bande-annonce de film

More

Trailers

More

Events

More