Gamereactor France. Watch the latest video game trailers, and interviews from the biggest gaming conventions in the world. Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor
tests
Aliens: Fireteam Elite

Test d'Aliens - Fireteam Elite : Trop de Xénomorphes et peu de variété

Vingt ans après les événements survenus dans Aliens, Cold Iron Studios reprend la franchise et envoie une escouade de Marines sur Katanga avec pour mission de régler le problème de Xénomorphes...

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ
HQ

Même si on a adoré la franchise Alien, et que l'univers créé par H.R. Giger prend une place considérable dans nos références cinématographiques, on n'a pas aimé ce que James Cameron a fait de cet héritage et de celui de Ridley Scott.

D'un point de vue purement technique, il n'y a rien à redire certes, mais les aliens étaient tellement présents dans le film qu'ils ont perdu de leur mystique. C'était pourtant ces Xénomorphes qui étaient devenus les créatures les plus terrifiantes jamais vues sur un écran. Mais aussitôt que les Marines hyper clichés ont trouvé le nid sur LV-426, tout le mystère qui entourait ces extraterrestres redoutables a disparu.

Un Xénomorphe est censé être une créature terrifiante, quasi éthérée et surtout indestructible. L'ultime prédateur qui rend toute analyse darwinienne impossible devient pourtant un être à l'intelligence limité dans l'œuvre du cinéaste.

Ceci est une annonce:

Dans Alien: Isolation, les développeurs avaient compris cet aspect de l'univers et avaient tenté de conserver ce côté surnaturel. C'est pour cette raison qu'il s'agit d'un de nos jeux d'horreurs préférés. Dans Aliens: Fireteam Elite, Cold Iron Studios fait tout le contraire. En 30 secondes de jeu, et on exagère à peine, vous aurez tué une trentaine de Xénomorphes qui se jettent aveuglément sur vous comme une horde de bêtes ayant perdu tout leur instinct de prédateur.

Aliens: Fireteam Elite

C'est ce que propose Aliens: Fireteam Elite. Le jeu essaie bien de retrouver à certains moments l'atmosphère propre à la franchise. Il y parvient même. Mais dans l'ensemble, vous passerez votre temps à abattre les hordes de Xénomorphes les unes à la suite des autres jusqu'à épuisement total comme doivent l'être les marines après des années de service dans l'obscurité de l'espace.

Le jeu adopte toutes les caractéristiques des jeux en coop en ce moment. Il y a quelques options de personnalisation pour votre personnage, ses capacités et son rôle. Il y a plusieurs campagnes distinctes. Chaque campagne possède un certain nombre de missions qui ensemble racontent une histoire. Vous pouvez librement vous déplacer dans un espace limité (essentiellement une salle d'attente) pour inviter et attendre deux autres joueurs pour former votre escouade.

Ceci est une annonce:

Avant d'atteindre le pont de la Raffinerie de Katanga, on va vous parler des classes. Il y en a cinq: le mitrailleur, le démolisseur, le technicien, le docteur et l'éclaireur. Chaque classe dispose de deux capacités uniques. Ensemble, les différentes capacités des classes permettent de créer des explosions, des goulots d'étranglement, d'augmenter la capacité de tir ou de soutien. C'est un aspect crucial du jeu. Trop de jeux possèdent des classes floues qui permettent à chaque joueur d'effectuer n'importe quelle tâche avec un certain degré de satisfaction. Ce n'est pas le cas ici et ça fait vraiment plaisir de voir qu'un vrai système de classes a été implémenté dans le jeu.

De plus, il faudra aussi rapidement ajuster certains éléments à la hâte. Il y a quatre types d'armes qui possèdent chacun plusieurs modèles qui peuvent être personnalisés avec des modes d'armes, des cartes de défis et aussi des skins que vous obtiendrez sans avoir recours aux microtransactions (qui sont absentes dans le jeu).

Aliens: Fireteam EliteAliens: Fireteam EliteAliens: Fireteam Elite

Vous voilà donc avec votre escouade de trois personnes sur Katanga, 20 ans après les événements d'Aliens de James Cameron. Très rapidement, tirer sur tout ce qui bouge deviendra une seconde nature pour vous. On perd ainsi toutes sensations angoissantes que même les marines ressentaient lorsqu'ils exploraient LV-426. De la chair à canon arrive de tous les côtés et vous devrez utiliser vos capacités de classes (Overclock, Micro Rocket ou encore Sentry Gun) pour vous prêter main-forte dans chaque situation. Le système de couverture ne fait pas beaucoup de sens ici car 95% des ennemis se jettent sur vous pour vous attaquer en corps-à-corps. Il existe aussi différentes classes parmi les hordes de Xénos.

Le Spitter vous crache de l'acide à la figure, le Drone apparaît de nulle part pour vous arracher un gros morceau de votre vie avant de se volatiliser dans les bouches d'aération, le Prowler s'approche discrètement et vous attaque alors que vous avez le dos tourné. Il y en a d'autres qui nécessitent une approche différente. Le Warrior parvient vraiment à nous effrayer car il se tient sur ses pattes arrières et paraît, de prime abord, indestructible. Il y a donc bien un peu d'horreur ici et là. Mais ces moments sont trop peu nombreux et on finit rapidement par s'y habituer.

En termes de variétés, Aliens: Fireteam Elite déçoit fortement. On a rapidement fait le tour de tous les objectifs après avoir terminé quelques missions. Attendre dans un ascenseur pour évacuer votre escouade, allumer progressivement un générateur, redémarrer ou éteindre une machine pour vous permettre de progresser... Rien ne semble particulièrement original et le récit est assez unidimensionnel. C'est un jeu conçu pour être rejoué, c'est certain. Cold Iron s'est vraiment abstenu de proposer des objectifs originaux. Ça va rarement au-delà de "vous rendre à cette portion de la station" ou de "défendre cette position". Vous êtes ici sur Katanga pour mener une enquête mais il y a assez peu d'investigation en soit. Vous n'êtes pas bien plus qu'un exterminateur, qui doit progressivement venir à bout d'une nuisance.

Aliens: Fireteam Elite

Ça manque aussi de fluidité au niveau des contrôles. On ne retrouve pas ce qui fait le succès de certains des meilleurs jeux de zombies comme Left 4 Dead 2 qui a très certainement inspiré Fireteam Elite. Ce n'est pas injouable et il y peut y avoir des moments très jouissifs qui laisseront vos camarades bouches bées devant vos talents destructeurs. Mais dans l'ensemble, les Xénomorphes se précipiteront sur vous à une telle vitesse que toute esquisse de ligne de front sera effacée en quelques secondes. Vous passerez la majorité du temps à courir un peu partout comme des poulets décapités en essayant d'éviter les attaques des vagues d'aliens qui ne cesseront d'arriver.

C'est dommage car pour ce qui est des graphismes et du son, Cold Iron a réussi son coup. Les graphismes d'Aliens: Fireteam ne sont pas aussi beaux que ce qu'on peut voir sur certains jeux récents, mais l'atmosphère est là. Visuellement, il n'y a pas beaucoup de diversité sur Katanga mais les alarmes avec la lumière rouge qui illumine l'environnement gris de la station contribuent à rendre l'endroit angoissant. Côté sonore, c'est absolument fantastique. On retrouve les sonorités qui rappellent le premier Alien et le sequel. S'ajoutent à cela les effets sonores comme le pouls électrique des fusils et les bruitages rétro des ordinateurs qui complimentent parfaitement cette atmosphère anxiogène.

Aliens: Fireteam EliteAliens: Fireteam Elite

On nous promet également plusieurs saisons de contenu gratuit et une mise à jour gratuite également pour les consoles nouvelles génération. Le jeu Aliens: Fireteam Elite pourrait avoir une longue vie devant lui. Il est clair que l'équipe de Cold Iron adore Aliens donc on peut espérer mieux. Pour l'instant, le jeu est trop répétitif et ça manque de tension. Dans son état actuel, le jeu n'est pas suffisamment divertissant et se contente de nous submerger de Xénomorphes.

Avec des jeux comme GTFO, on sait qu'il est possible de concevoir des jeux de tir en coopération qui parviennent à nous garder en haleine. Des jeux avec une tension permanente, et la peur omniprésente alors que vous traversez des zones grouillant d'ennemis capables de vous décapiter en un instant si vous commettez la moindre erreur. Aliens: Fireteam Elite ne fait pas partie de ces jeux mais il possède des éléments prometteurs qui nous permettent d'espérer...

HQ
06 Gamereactor France
6 / 10
+
Système de classes équilibré et bien implémenté. Super atmosphère. Beaucoup d'options de personnalisation...
-
Très répétitif. Manque de fluidité pour les contrôles. Les Xénomorphes font moins peur que dans le premier film...
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet

0
Un aperçu d'Aliens: Fireteam Elite

Un aperçu d'Aliens: Fireteam Elite

PREVIEW. Written by Ben Lyons

Incarnez un marine pour abattre les hordes de Xénomorphes vicieux dans cette adaptation de l'iconique franchise d'horreur par Cold Iron Studios.



Chargez le contenu suivant