Français
Gamereactor
tests
Solium Infernum

Solium Infernum

Ce classique culte qui renaît risque de ruiner tes amitiés, mais ça en vaudra tellement la peine.

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ

Chacun a sa propre idée de l'enfer. Je ne parle pas de ta conception du châtiment éternel, mais plutôt de l'endroit lui-même. Personnellement, j'ai toujours aimé les neuf enfers décrits dans Donjons et Dragons. Chaque seigneur du diable contrôle son propre royaume, jouant constamment une partie d'échecs en 4D contre ses semblables dans une tentative désespérée et sans fin pour obtenir le pouvoir sur un domaine honnêtement peu attrayant d'âmes hurlantes et de terres désolées.

Solium Infernum Le film dépeint une version similaire de l'Enfer, où le Diable lui-même a disparu, et où les huit Archelfis commencent immédiatement à se chamailler et à se battre pour savoir qui doit prendre sa place sur le trône du Pandémonium. C'est une mise en place formidable et intrigante pour Solium Infernum, qui vous attire tout de suite et vous fait comprendre que cette grande stratégie a un flair et une personnalité uniques qu'il est difficile de trouver ailleurs.

HQ

Tout dans Solium Infernum déborde de saveur. Depuis les archifends brillamment modélisés et caractérisés jusqu'aux plaines de l'Enfer elles-mêmes. En voyant ce paysage gris rempli de créatures horribles et d'endroits tels que le bois des suicidés, tu te demandes pourquoi quelqu'un se bat pour le pouvoir dans cet endroit. Puis un autre Archimède te demande de verser trois pièces dans ses coffres et tu es prêt à mourir pour t'assurer qu'il ne gagnera pas.

Ceci est une annonce:

Bien que ton objectif principal soit de gagner le Pandemonium sur Solium Infernum, il y a de multiples façons d'y parvenir et de nombreux mécanismes sont impliqués pour te faire passer d'un modeste baron à un souverain de l'Enfer. Tu peux même gagner le jeu en faisant asseoir quelqu'un d'autre sur le trône, à condition que tu adoptes la bonne stratégie pour qu'il devienne ta marionnette. Pour y parvenir, tu devras constituer un trésor, trouver des légions et les équiper de préteurs et d'artefacts pour les rendre plus fortes, mais aussi lancer des rituels, faire de la diplomatie et améliorer ton propre archidémon, tout en trouvant le temps de le faire en seulement deux mouvements.

Solium Infernum

Il peut être un peu difficile de se retrouver dans Solium Infernum, et même après avoir joué plusieurs fois au didacticiel, il y a encore des subtilités qu'il vaut mieux apprendre en s'y mettant. Bien que l'accent semble être mis ici sur le multijoueur asynchrone et la fin des amitiés dans ce grand jeu de poignardage et de trahison, il y a une quantité agréablement surprenante de choses à faire dans le mode solo. Même si l'IA n'atteint pas tout à fait le niveau d'un joueur réfléchi, j'ai quand même fini par passer beaucoup plus de temps que je ne l'avais prévu dans le jeu en solo, me mentant toujours en pensant que le prochain tour serait le dernier.

Ce qui permet à Solium Infernum de se démarquer et d'être assez accessible en même temps, c'est l'accent mis sur les deux mouvements que vous effectuez au cours d'un tour. C'est un véritable cas d'échecs contre dames, où plutôt que de pouvoir faire tout ce que vous voulez dans un tour, vous devez penser à 3 ou 5 tours à l'avance, en vivant dans la peur que quelqu'un prenne la chose que vous vouliez. Tu peux débloquer un autre ordre tard dans la partie, mais tu courras alors le risque de perdre un prestige précieux. Au début, cela peut sembler étrange ou même frustrant de devoir passer plusieurs tours sans déplacer de troupes parce que tu dois remplir tes coffres ou faire une offre pour un puissant Préteur, mais lorsque tu t'y habitues, cela se passe vraiment bien, et c'est très pratique lorsque tu joues en multijoueur.

Ceci est une annonce:
HQ

Malheureusement, je n'ai pas eu beaucoup de temps à consacrer au mode multijoueur de Solium Infernum, mais je vais faire écho à ce que j'ai écrit dans un précédent aperçu. Réunir un groupe pour jouer une partie entière de Civ ou quelque chose de similaire peut être un véritable cauchemar. Ironiquement, le mode multijoueur de Solium Infernum est donc une aubaine. Parce que vous ne pouvez faire que deux mouvements par tour, et parce que Solium Infernum est constitué de grands plans qui se déroulent au cours d'une partie, le multijoueur asynchrone est un moyen vraiment innovant de contourner les lacunes de la stratégie en ligne. Bien sûr, il s'appuie sur le travail du jeu original, mais plutôt que d'envoyer vos sauvegardes par e-mail, vous pouvez simplement recevoir une notification Steam lorsque c'est votre tour, et vous pouvez même disposer de plusieurs jours pour le terminer. Bien sûr, vous avez la possibilité de terminer une partie en quelques heures si vous le souhaitez, ou d'arriver à mi-parcours d'une partie et de passer en mode asynchrone. C'est très bien pensé et cela permet à Solium Infernum d'être plus qu'une expérience solo vraiment amusante, comme la plupart des jeux de stratégie finissent par l'être parce que vos amis ne parviennent jamais à organiser une session.

Mécaniquement, le jeu semble d'abord se dérouler comme d'autres grandes stratégies. Tu déplaces des unités pour prendre des territoires, tu te bats contre des lieux de pouvoir neutres et tu accumules des ressources. Mais tu ne peux pas t'approprier le monde en déclarant la guerre quand tu le souhaites. Tu as besoin d'une raison pour le faire. Au début, j'étais sceptique à ce sujet, me demandant comment cela fonctionnerait et si cela ne permettrait pas simplement aux gens de jouer à un simulateur de colonisation en solo en évitant tout conflit. Mais en jouant à Solium Infernum, tu te rendras compte qu'il est assez facile de se laisser entraîner dans une vendetta. Une insulte est rejetée, une demande n'est pas satisfaite, il y a plein de raisons pour que tu ailles sur les terres d'un rival et que tu commences à botter en touche. Mais comme chaque vendetta a une condition de victoire, tu devrais aussi réfléchir à la façon dont tu mèneras ta guerre. Tous les combats ne se font pas pour une place forte, et plus tu fais traîner la guerre, plus il y a de chances que quelqu'un d'autre saisisse sa chance de frapper dans ton dos. Je ne pourrais vraiment pas aborder les niveaux de profondeur disponibles dans la grande stratégie politique ici sans écrire des milliers de mots supplémentaires. C'est très impressionnant et cela montre une fois de plus à quel point tu peux facilement passer du temps sur Solium Infernum. Si je devais retenir quelque chose, ce serait qu'il semble que certaines parties du jeu peuvent être ignorées, même si tu joues un Archfiend qui est censé s'y spécialiser. Le fait de rendre une unité vraiment puissante et de se promener sur la carte comme une force inarrêtable a fonctionné pour moi, quel que soit mon adversaire, alors j'espère qu'avec le temps, on me montrera en multijoueur à quel point cette stratégie est imparfaite.

Solium Infernum

Jouer à Solium Infernum est encore plus agréable grâce à l'art et au son incroyables qui ont été mis en place. Les illustrations des unités, des préteurs, des artefacts, des événements et autres sont saisissantes, sombres et me donnent envie d'un livre d'illustrations complet pour ce jeu. La bande-son est également brillante et les effets sonores orchestraux qui se produisent lorsque vous faites n'importe quoi vous plongent dans les profondeurs de l'enfer de la meilleure façon qui soit. Il n'y a pas que les images fixes qui impressionnent, les animations sont également très solides pour un jeu de stratégie. De grands léviathans surgissent du sol, de minuscules troupes marchent dans les plaines de l'Enfer et se livrent à des combats simples mais très amusants à regarder. Je ne pense pas avoir sauté une seule bataille depuis que je joue à Solium Infernum, mais si vous détestez le plaisir, vous pouvez également sauter ces animations.

À la fois magnifique et grotesque, comme on s'attend à ce que l'enfer le soit, plein de profondeur et de mécanismes complexes qui valent la peine d'être appris, Solium Infernum est un ajout merveilleusement méchant au sous-genre de la grande stratégie. Il attire immédiatement l'attention et est conçu avec un niveau de soin qui devient évident dès les premiers tours. Les personnalités opposées des Archiends sont vraiment amusantes à explorer et j'imagine que je resterai éveillé bien trop tard, appuyant instinctivement sur le bouton du tour suivant, pendant un certain temps encore.

09 Gamereactor France
9 / 10
+
Un multijoueur innovant, une stratégie savoureuse et grandiose, des graphismes et des personnages étonnants.
-
Tous les mécanismes ne sont pas aussi essentiels les uns que les autres, et il faut un peu de temps pour les assimiler.
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet

0
Solium InfernumScore

Solium Infernum

TEST. Written by Alex Hopley

Ce classique culte qui renaît risque de ruiner tes amitiés, mais ça en vaut vraiment la peine.



Chargez le contenu suivant