Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor
tests
Monster Hunter Stories 2: Wings of Ruin

Notre test de Monster Hunter Stories 2: Wings of Ruin

Monster Hunter Stories revient dans ce deuxième opus et espère faire mieux que son prédécesseur.

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ
HQ

Le spin-off n'avait pas très bien fonctionné au moment de sa sortie (en 2017 chez nous), en dépit de critiques plutôt positives. Un échec relatif qui peut en partie s'expliquer par le fait que la Nintendo 3DS était en fin de vie. Monster Hunter Stories 2: Wings of Ruin s'apprête donc à redorer le blason de la licence dérivée de Capcom, en reprenant les fondamentaux de l'épisode initial.

Si vous avez loupé la première version sur Nintendo 3DS, n'ayez craintes, l'histoire de Wings of Ruin est indépendante de celle de son prédécesseur. Vous incarnerez ici le petit-fils du Rider légendaire, connu sous le nom de Red. Vous devrez suivre son exemple et partir à l'aventure pour enquêter sur les faits étranges qui se produisent dans votre village natal situé sur l'île Hakolo.

Des créatures majestueuses du nom de Rathalos disparaissent et d'étranges fosses s'ouvrent, ayant pour conséquence de laisser passer des monstres vicieux et agressifs envers les humains. Bien entendu, il est de votre devoir d'enquêter et de tenter d'empêcher le chaos de s'abattre sur le pays.

Ceci est une annonce:
Monster Hunter Stories 2: Wings of Ruin

Commençons par les points positifs : nous avons apprécié qu'il y ait des répercussions en fonction du choix du joueur au dilemme qui existe entre chasser ou élever les monstres. Parfois, on se demande si les actions du groupe sont réellement les bonnes. D'un autre côté par contre, on a trouvé que le silence de notre perso rend beaucoup d'échanges assez gênants. Notre compagnon Felyne est souvent exaspérant pendant les cinématiques. On comprend qu'il est là pour égayer l'intrigue un peu morne, mais ses incessants jeux de mots félins et ses farces sont très vite lassants...

Comme dans la première itération du jeu, Stories 2 nous donne la possibilité de lever notre propre armée de monstres. Parmi eux, on en retrouve beaucoup de nos favoris. Pour acquérir ces créatures, vous devrez vous aventurer dans l'antre du monstre pour récupérer dans son nid un œuf coloré. Une fois éclos, les monstres vous accompagnent dans les batailles et, comme dans Pokémon, vous transportez une équipe de six. Chaque monstre possède des attaques qui lui sont propres. Vous pouvez intervertir vos monstres pendant chaque combat.

Il est aussi possible à un moment de combiner les attaques de chacune de vos créatures pour créer un super monstre. Dans le jeu, cette opportunité vous est donnée avec le "Rite of Channeling". Grâce à ça, tous les monstres acquis sont utiles, ce qui encourage le joueur à en collecter un maximum.

Ceci est une annonce:
Monster Hunter Stories 2: Wings of Ruin

Un système de tour par tour a été développé pour le combat ,qui diffère des itérations précédentes qui étaient plus orientées action. Pendant son tour, le joueur sélectionne une offensive parmi trois attaques de base (puissance, technique, rapidité). Face à l'adversaire, le combat fonctionne comme un jeu de pierre-feuille-ciseaux. La vitesse bat la puissance, la puissance bat la technique mais la technique bat la rapidité.

On retrouve également des attaques puissantes spéciales ("Kinship") qui peuvent être utilisées lorsque la jauge bleue en bas de l'écran est remplie. De plus, si votre monstre et vous utilisez la même attaque (la vitesse par exemple), une attaque synchronisée est lancée qui occasionne des dégâts supplémentaires.

Monster Hunter Stories 2: Wings of Ruin

Le système de combat est simpliste, mais vous serez contraint d'alterner entre différentes stratégies pour chaque monstre rencontré. Certains d'entre eux, par exemple, s'envoleront et vous devrez vous efforcer d'attaquer leurs ailes pour les faire descendre. D'autres plongeront sous-terre et remonteront à la surface d'un coup pour vous attaquer. La seule solution sera de trouver le bon objet pour pouvoir les étourdir. Certains ont également la possibilité de vous infliger des buffs (poison, dégâts de feu, sommeil). Il est donc très important de bien se préparer et de faire des réserves de soins.

En dehors du combat, vous pourrez explorer différents biomes à la recherche de votre prochaine proie. Les zones à explorer dans Stories 2 sont nombreuses : montagnes enneigées, grottes obscures et sublimes plages tropicales. Malheureusement, beaucoup sont très linéaires et il faut supporter le long écran de chargement pour passer d'un biome à l'autre.

En revanche, on a particulièrement apprécié cet aspect Metroidvania dans certaines zones. Il y a parfois du loot caché accessible seulement accompagné du bon monstre. Par exemple, il faut parfois un monstre capable de fracasser un rocher ou un autre qui peut se débarrasser de plantes grimpantes qui recouvrent un mur pour accéder à ces zones cachées.

Au-delà de l'intrigue, on a également remarqué d'autres défauts avec Stories 2. Les quêtes deviennent répétitives à partir du milieu du jeu. Le joueur voyage de village en village pour tuer des créatures toujours de plus en plus fortes. Évidemment, il s'agit de la marque de fabrique du jeu, mais on aimerait parfois voir un peu plus de variétés comme des quêtes plus orientées explorations ou des activités centrées autour des capacités spécifiques à chaque monstre.

Les aficionados du jeu seront peut-être déçus par le système appauvri de fabrication d'équipements. On soupçonne que ce choix a été fait pour rendre le jeu plus facilement accessible. On forge maintenant des armures complètes et non plus chaque pièce d'équipement individuellement. Le système d'amélioration des armes a également été simplifié. L'arbre de compétences a été remplacé par quelque chose de plus linéaire.

Monster Hunter Stories 2: Wings of Ruin

Malgré ces défauts, Monster Hunter Stories 2 reste une suite réussie. Se battre aux côtés de ses monstres préférés est toujours aussi divertissant. On a apprécié la manière dont différentes caractéristiques des monstres ont été combinées.

Certains aspects du jeu nous ont moins plu, comme le Felyne Narvirou ou les quêtes qui deviennent répétitives à partir du milieu du jeu. Mais si vous êtes un fan de la série ou d'autres jeux comme Pokémon, Monster Hunter Stories 2: Wings of Ruin vaut le détour !

07 Gamereactor France
7 / 10
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant