Français
Gamereactor
previews
Phantom Blade: Zero

Impressions pratiques : Phantom Blade: Zero pourrait passer du statut d'élève à celui de Sifu dans l'art martial du hack 'n slash.

Nous avons joué à la démo PS5 de SGF, qui ne vous laisse pas une demi-seconde pour respirer.

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ

"Soulslike with a twist". Ou encore "un jeu d'action-RPG axé sur le combat et mettant l'accent sur la parade". Et, bien sûr, dans un "cadre unique de dark fantasy". Nous avons vu tellement de jeux correspondant à cette description au cours des deux dernières années. Peut-être trop. Et le Summer Game Fest qui s'est déroulé ces derniers jours à Los Angeles a prouvé, avec sa ronde bondée de nouveaux prétendants, qu'il ne s'agit plus d'une simple tendance. On pourrait même dire que c'est un fléau.

Phantom Blade: Zero

Ainsi, alors qu'il est plus difficile que jamais de se démarquer dans un genre sursaturé, il m'a semblé bon et rafraîchissant d'essayer quelque chose comme Phantom Blade: Zero et de discuter avec les développeurs de S-Game. Oui, de l'extérieur, il peut ressembler à un autre action-RPG asiatique dans la même veine, mais en apprenant davantage sur la façon dont il est et se sent, je suis modérément optimiste car je salue son approche légèrement différente. Cela a peut-être à voir avec l'équipe de développeurs, jeune mais talentueuse et passionnée. D'origine chinoise, ils s'inspirent clairement des contes sombres et de l'art martial du kung-fu de leur pays d'origine, mais ils les filtrent avec une éducation occidentale et une vision plus large du monde, du public et des différents goûts.

Tout d'abord, il ne s'agit pas d'un "Soulslike". Malgré la conception de cartes à plusieurs niveaux, il s'agit d'un jeu de hack-and-slash rempli d'action, où vos compétences et vos réflexes seront mis à l'épreuve, et où des éléments tels que des ennemis aléatoires impitoyables ou des ennemis qui réapparaissent ont été retirés de l'équation. En même temps, ce test sera aussi difficile que vous le souhaitez, car le système de combat rapide et les possibilités de combo permettent de satisfaire les fans de jeux tels que Devil May Cry ou Ninja Gaiden.

Ceci est une annonce:

Deux armes à lame que tu changes avec le D-pad gauche du DualSense (une épée longue et la double dague Sanguine, plus rapide). Deux armes secondaires (à distance dans la démo), les "Phantom Edges", que tu changes avec le D-pad droit. L1 pour parer, mais bien sûr, R1 pour esquiver/sprint. Carré pour les attaques rapides, Triangle pour les coups plus puissants. Tu peux enchaîner et combiner les deux, mais cela coûte de l'énergie à Sha-Chi. Pas d'inquiétude : change d'arme au milieu du combo pour la reconstituer. Si tu maintiens L1, tu te "concentres", ce qui te permet de te protéger automatiquement, mais consomme aussi ton énergie... ou celle de l'ennemi. S'ils bloquent beaucoup, ils perdront aussi leur Sha-Chi, ce qui leur ouvrira les portes des finishers. Sautez/traversez avec X en douceur (car vous "bougez comme de l'eau" ici), accroupissez-vous avec L3, ciblez en Z (désolé) avec R3. Réponds parfaitement aux coups bleus brutaux qui arrivent pour assommer ton rival. Esquive parfaitement les coups rouges imparables dans le même but.

Pour en savoir plus sur le jeu, consulte mon interview du directeur du jeu "S" ci-dessous.

HQ

Tu as compris l'essentiel ? C'est similaire à beaucoup d'autres jeux du même style, mais la vitesse des mouvements, la chorégraphie inspirée du kung-fu ou la précision des parades font ici la différence. Sans oublier que les Phantom Edges peuvent devenir vraiment sauvages et exagérés. Dans la démo, l'un d'eux était un arc plus traditionnel, mais l'autre, oh, l'autre, était le Canon Tigre, un accessoire de bras semblable à celui de Samus qui peut charger une explosion ou même agir comme un lance-flammes suppressif.

Ceci est une annonce:

Même si la démo n'était pas extrêmement exigeante, je suis rapidement devenu ami avec le D-pad qui permet de se soigner en buvant une gorgée de potion. Et en tout cas, j'ai vu l'écran de la mort plusieurs fois. Les mini-boss tels que Tie Sha the Frenzy ou Commander Cleave nécessitaient un meilleur timing et une meilleure stratégie, avec leurs schémas plus complexes et leurs coups dévastateurs. Mais la cerise sur le gâteau de la démo était Huangxing, le Pilier englouti de Kunlun, un fils de sorcière corpulent qui lance une friandise très spéciale, une sorte de guillotine volante en forme de fléau creux, mais avec des lames. Son idée créative est de la mettre sur la tête du joueur, d'abord comme un chapeau fantaisiste, mais en fait pour vous décapiter.

Phantom Blade: ZeroPhantom Blade: Zero
Phantom Blade: Zero

Cette arme de décapitation spécifique est dotée d'un design très intéressant, qui tente encore une fois de distinguer ce jeu. Les développeurs m'ont dit qu'elle provenait de l'histoire de la dark fantasy chinoise, ce qui, avec l'inspiration et la philosophie du kung-fu (et le fait qu'ils recommandent de jouer avec des VA chinoises pour plus d'immersion), ajoutera une touche très distinctive, ou du moins c'est ce qu'ils ont prévu de faire.

Heureusement, dans des situations aussi intenses, certains éléments de l'environnement peuvent être utilisés à votre avantage. Par exemple, en appuyant sur X à l'approche d'un pilier à côté de Huangxing, une invite contextuelle qui fera grimper le personnage sur la pierre pour essayer de trouver le dos du fils aux mille horreurs. C'était le début de sa fin, qui est finalement arrivée avec notre attaque ultime Power Surge. Mais il y a un hic, car même si nous avons survécu cette fois, le protagoniste a 66 jours pour remplir sa mission, sinon il serait mort de toute façon, avec plusieurs fins disponibles.

Phantom Blade: Zero Le jeu a l'air bien aussi à ce stade, visuellement parlant. Sans date de sortie précise, nous verrons comment les choses évoluent dans les mois à venir et lors d'autres événements de jeu, car S-Game semble désireux de recueillir des commentaires, de partager son travail d'amour et de créer potentiellement le jeu de ses rêves et un slasher quelque peu rafraîchissant. Ayant vu leur passion et leur charme naturel, je les salue respectueusement avec le hochement de tête kung-fu.

HQ
Phantom Blade: ZeroPhantom Blade: Zero

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant