Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor
tests
For Honor

For Honor : Marching Fire

Ubisoft avait promis un monde enrichit comme jamais auparavant : c'est chose faite.



Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ

Il y a quelques jours encore nous vous annoncions la sortie de la plus grosse extension jamais sortie sur For Honor : ça y est, Marching Fire est là ! Le DLC est désormais disponible, et rajoute au jeu deux nouveaux modes ainsi que 4 Héros de la nouvelle faction, une refonte des graphismes et du système de personnalisation. Globalement, Ubisoft Montréal a fait du bon boulot, mais est-ce qu'il vaut le prix de l'extension ? Vérifions.

Les Héros

Les Wu Lin sont donc la nouvelle faction à venir disputer les terres vierges de l'univers de For Honor, et ils ne sont pas prêt de s'incliner devant les Vikings, les Chevaliers ou les Samouraïs. Matching Fire débarque donc avec les quatre héros suivant :

SHAOLIN :

Ceci est une annonce:



Un style de combat rapide, avec beaucoup de combos à disposition. Il joue principalement ses coups en tenants son adversaire à distance et en faisant des aller-retour rapides au corps-à-corps avec lui. Dans l'ensemble, ce héros aurait tendance à nous rappeler la Nobushi des Samouraïs. Mais en comparaison avec celle-ci, le Shaolin utilise davantage ces points que son arme, cette dernière étant surtout un moyen de parer les coups de l'ennemi.

For Honor

TIANDI : 



Rapide, souple, le Tiandi effectue des cabrioles dans tous les sens et base son gameplay sur les esquives et la contre-attaque. Au corps-à-corps il peut être dangereux avec ses blocages qui peuvent facilement stun l'adversaire. On apprécie notamment le coup de pied qui propulse l'unité ennemie après avoir effectué une attaque lourde (que cette dernière soit encaissée ou parée). Il faut cependant garder sa barre d'énergie du coin de l'œil, car elle peut facilement tomber. 


Ceci est une annonce:
For Honor

JIANG-JUN :

Avec son Guandao, Jian-Jun se trouve à mi-chemin entre les mécaniques de combat du Hersir et les déplacements du Shugoki. Bien que lent, ses attaques sont rapides et infligent d'importants dégâts. Sans parler de ses blocages qui obligent bien souvent l'adversaire à encaisser l'intégralité d'un combo sans avoir la chance de s'en échapper. Le meilleur moyen de le battre reste de tenir ses distances et de lui passer dans le dos, son principal défaut étant sa vitesse d'esquive et la lenteur de sa garde. 


For Honor
Ceci est une annonce:


NUXIA : 



Si vous appréciez la grâce des déplacements et des esquives du Shinobi, alors vous allez sans aucun doutes adorer Nuxia. Pour la manier à la perfection, il faudra effectuer un maximum de cancel d'attaque afin de ruser et déstabiliser votre adversaire. Mais là où elle tire sa force, c'est avec sa capacité spéciale « piège » qui inflige des dégâts à votre adversaire, seulement si celui-ci bloque votre attaque (attention, cela ne marche que sur les adversaires avec une défense actives). De plus, il faut se méfier de ses contre-attaques, qui infligent de redoutables dégâts.

For Honor

Brèche



Le mode Brèche vous propulse dans une attaque de fort. Pour cela, l'équipe des attaquants doivent protéger leur bélier, et l'équipe des défenseur qui protègent les portes qui mènent à leur forteresse. La carte est divisée en deux voies : l'une où se trouve le bélier et les portes, ainsi que les unités qui les défendent respectivement (ces soldats sont d'ailleurs plus coriaces que la moyenne étant donné que ce sont des lanciers équipé de bouclier, ne foncez pas dans le tas !). 



L'autre voie met en scène trois zones à conquérir, comme en dominion. Si elles sont en possession de votre équipe, alors des archers viendront s'y installer pour clouer au sol les unités adverses présentes autour du bélier et de la porte. Pour les attaquants, c'est l'objectif le plus important car une fois acquis : elles sont verrouillées. Les défenseurs doivent reculer et ne peuvent plus les récupérer. Faites-nous confiance, ces archers sont réellement la clé de la victoire pour faire basculer la bataille. Cependant, pour équilibrer la balance, les défenseurs peuvent réapparaître sans limite, tandis que le nombre de vies (hors réanimation d'un coéquipier) est limité chez les attaquants. Dans certaines situations, il faudra donc fuir pour trouver du soin et revenir harceler son adversaire.

For Honor

Après avoir fait tomber la deuxième porte, les attaquants n'ont plus besoin du bélier. Ils doivent protéger leurs unités pour envahir la forteresse et abattre le commandant. De quelle manière ? Toujours en prenant les zones dédiées aux archers. Cela peut semblait répétitif, mais ça ne l'ai jamais. À la différence du mode dominion, où il suffit de courir à droite et à gauche pour prendre des zones, faire quelques combats, et gagner/perdre : Ici, il y a réellement une dimension stratégique et assez de contenu pour ne jamais avoir le temps de s'ennuyer. Les attaquants doivent faire attention à l'état de leur bélier, ainsi qu'au nombre de vies restante de l'équipe (ce qui force parfois des joueurs à traverser la carte pour relever un coéquipier). Les défenseurs eux, ont accès à une myriade d'armes, comme des arbalètes ou de l'huile bouillante à verser sur les troupes ennemis et le bélier. Ils doivent également rester concentrer sur la défense des zones d'archer et de leur porte. De plus, on peut également noter qu'il y a des bonus de régénération, de dégâts et d'armure disséminée un peu partout. Ainsi qu'une unité IA à abattre pour offrir un bonus d'attaque et de défense à son équipe. Bref : Brèche est le mode de jeu dont avait besoin For Honor pour reprendre son souffle, après tout, c'était dommage dans un opus de baston médiévale de ne jamais assiéger de fort... c'est désormais possible !


Arcade 



Nous étions un peu dubitatifs face au mode Arcade et on savait difficilement quoi en penser avant de lancer notre première série de quête. Il y a plusieurs niveaux de difficulté caractérisé par la rareté des équipements : de commun à légendaire, en passant par héroïque et épique, ou encore rare. En fait, vous pouvez tenter les quêtes en fonction de votre niveau d'équipement, si vous êtes trop faible, vous vous ferez two-shot par le premier adversaire que vous croiserez. 



Il y a généralement 4 ou 5 tableau, qui vous met en scène face à des adversaires dans diverses situations ou environnement. Durant le lancement de chaque tableau, on découvre le ou les ennemis que l'on va devoir affronter. Mais ce n'est pas tout puisqu'il y a également des avantages est des désavantages indiqué, comme un gardien avec saignement ou qui inflige des dégâts de flamme à chaque coup donnés par exemple. Cela permet sans doute d'équilibrer la difficulté, mais ce n'est pas totalement réussi. En effet, dans une série de quêtes à notre niveau, nous avons enchaîné les tableaux sans trouver cela réellement difficile... Enfin jusqu'au dernier où nous avons dû utiliser la technique fourbe du « je jette mon adversaire dans le vide » pour survivre.

For Honor
For Honor

Si vous mourez, rassurez-vous, vous n'irez pas dans un nouveau temps de chargement : passé, l'écran « Défaite », un voile noir vous permet de retrouver votre personnage au début de la partie, sans avoir à tout recommencer. Coté récompense : ce n'est pas glorieux, mais ça reste tout de même correct pour le temps qu'on y passe. De plus, c'est sans doute parce que nos héros n'étaient pas suffisamment équipés pour nous essayer aux quêtes les plus difficiles. Ces dernières sont générées aléatoirement, et n'ont pas vraiment de rapports avec le texte narratif qui précède chaque mission. On peut donc affirmer en conclusion que le mode Arcade est sans aucun doutes un bon tremplin pour apprendre aux débutants à se battre, et un bon moyen pour les vétérans de s'exercer et d'amasser du butin. 



L'équipement justement, il a changé ! En effet, si vous étiez habitué à modifier vos statistiques pour avoir plus d'attaques, plus de défense ou un meilleur taux de vengeance : c'est finit ! Désormais, votre équipement vous octroie des point qui, si vous en cumulez 600, vous permet d'activer un « avantage. » Rien de bien folichon, ça augmente votre esquive brièvement après la mise à mort d'un héros adverse, ou bien augmente légèrement votre vitesse de déplacement après avoir été réanimé. D'un côté, cela permet de donner plus d'identités aux héros en leur fournissant des avantages uniques. Mais d'un autre côté, on a l'impression que c'est surtout une solution pour Ubisoft d'équilibrer les builds, face à une recrudescence de build vengeances, en reprenant depuis zéro les bonus proposés par l'équipement. À voir dans l'avenir si les joueurs trouveront des combinaisons intéressantes.

For Honor

Lobby et refontes graphiques

C'est plus simple de s'y retrouver : c'est sans aucun doute le meilleur moyen de définir les changements qu'Ubisoft a orchestrer pour faciliter les menus de For Honor. C'est plus fluide et il est vrai que l'on met moins de temps à trouver un groupe en matchmaking, une promesse notamment de cette mise à jour. Au niveau visuel, il y bien des améliorations, principalement sur les lumières et les ombres du jeu qui lui donne beaucoup plus de réalisme. Attention cependant, si vous jouez sur PC, le jeu peut-être gourmand. Surtout, si vous voulez bénéficier des capacités graphiques au maximum.



En conclusion, Marching Fire est bel et bien une extension gigantesque. Ubisoft ne s'est pas moqué de ses joueurs : il y a vraiment beaucoup de nouveau contenu. On pourrait même carrément dire que For Honor s'offre une deuxième jeunesse par son éditeur. La refonte des graphismes et de l'interface est appréciable, les nouveaux héros sont agréables à jouer, tout comme le mode Brèche ou Arcade. Il faut cependant avouer que le prix est cher pour ce que l'achat de l'extension apporte. En effet, au-delà du early acess sur les héros, il n'y a que le mode Arcade qui reste exclusif à ce DLC.. Mais on ne va quand même pas critiquer le fait que les joueurs disposent d'autant de contenu gratuitement, quand on sait que l'extension est payante à la base !

08 Gamereactor France
8 / 10
+
Beaucoup de contenu, la refonte graphique et de l'interface utilisateur. Le mode Brèche est réussi.
-
Le mode Arcade n'est pas assez développé, les nouvelles statistiques d'armes.
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet

0
For HonorScore

For Honor

TEST. Written by Kieran Harris

Vikings, chevaliers et samouraïs sont les vedettes de ce jeu intense mêlant combat et beat them all. Patience, habileté et endurance sont de rigueur ici...



Chargez le contenu suivant