Français
Gamereactor
textes de series
Black Mirror: Säsong 6

Black Mirror: Saison 6

L’anthologie satirique de science-fiction de Charlie Brooker est de retour, et Hegevall a jeté un coup d’œil à tous les nouveaux épisodes...

Subscribe to our newsletter here!

* Required field

J’adore l’anthologie satirique de science-fiction de Charlie Brooker et je ne peux pas vous dire combien de centaines de fois j’ai recommandé mes épisodes préférés de White Christmas, The Entire History of You, San Junipero et Metalhead aux gens autour de moi d’une voix intensément passionnée. Ces quatre épisodes sont de la brillance dans sa forme la plus pure. La meilleure chose que Netflix ait jamais produite et des épisodes sur lesquels je reviens encore et encore. Fréquemment.

Black Mirror: Säsong 6
Black Mirror: Säsong 6

En conséquence, l’attente / le désir pour la sixième saison a été grand et long. Long et grand. J’ai plus ou moins compté les jours et hier soir, j’ai tout regardé. Toutes les cinq heures. Et je me sens satisfait mais pas époustouflé. Black Mirror a toujours été inégal, ce qui a fait partie de son attrait. Une anthologie avec des équipes de production, des réalisateurs et des acteurs différents basés sur des idées et des prémisses complètement différentes doit pouvoir diverger. Haut, bas, large... Comme Love, Death et Robots, cela fait partie de ce qui rend Black Mirror si bon.

Black Mirror: Säsong 6
Ceci est une annonce:

La saison six débute avec l’épisode Joan is Awful, qui est une satire incroyablement drôle sur l’hystérie deepfake/IA d’aujourd’hui et où une cadre intermédiaire apparemment ordinaire voit sa vie complètement détruite par le nouveau superordinateur de Netflix qui transforme ses faux pas en divertissement dramatique du vendredi. J’ai ri très fort à plusieurs scènes bizarres et la fin semblait à la fois intelligemment écrite et intelligemment jouée. Presque aussi bon était l’épisode Loch Henry sur un documentariste en herbe et sa petite amie ambitieuse dont la découverte choc terrifiante chez eux à la campagne les pousse à essayer de découvrir la vérité sur le tueur en série du village mort depuis longtemps. Déconcertant, humain, élégant et, à la fin, à la fois bizarre et excitant en même temps, avec un jeu habile.

Black Mirror: Säsong 6

L’épisode de Josh Hartnett Beyond the Sea sur l’IA et la conscience était, à mon avis, le plus faible de cette saison, avec l’histoire des paparazzis Mazey Day où un massacre de loup-garou déconcertant ne devient jamais vraiment excitant ou intéressant parce que le jeu est laxiste et le rythme est trop lent. Demon 79 se déroule dans les années 70 et est de loin le plus bel épisode de la saison en termes de scénographie et de photographie, mais tout comme Mazey et Sea, il ne décolle jamais vraiment mais semble surtout prolongé et a besoin d’un montage plus net et plus cohérent, plus de dynamisme. Dans l’ensemble, la saison six n’est pas mauvaise du tout, mais ce n’est pas non plus tout à fait la super saison que j’espérais. Comparé à White Christmas, The Entire History of You, San Junipero et Metalhead, il n’y a rien dans ce tour qui puisse rivaliser avec les meilleurs de Black Mirror. Même pas proche.

07 Gamereactor France
7 / 10
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet

0
Black Mirror: Saison 6

Black Mirror: Saison 6

TEXTE DE SERIES. Written by Petter Hegevall

L’anthologie satirique de science-fiction de Charlie Brooker est de retour, et Hegevall a jeté un coup d’œil à tous les nouveaux épisodes...



Chargez le contenu suivant